Henri GRIFFON: un nouveau président pour le VIA

Henri Griffon est élu président du VIA (Valorisation de l’innovation et de la création dans l’aménagement des espaces de vie et leur ameublement) succédant ainsi à Philippe Mayer qui, après 20 ans de mandat, devient président d’honneur.

Henri Griffon, portrait
© Christophe Brachet

Henri Griffon, 55 ans, est juriste de formation (doctorat en droit des sociétés et enseignant à la faculté de Paris II). En 1988, il entre dans l’entreprise familiale, Griffon S.A., industriel de l’ameublement depuis cinq générations.
De 1996 à 2010, il préside l’Unifa (Union nationale des industries françaises de l’ameublement). A ce titre, il assure à partir de 1998 la présidence du Salon du Meuble de Paris qui devient Meuble Paris lors de son rachat par Reed en 2007.
Depuis 2011, il est président du Codifab, le Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois.
Parallèlement, de 2000 à 2004, il est membre exécutif du Medef, puis, jusqu’en 2010, président de la Commission Foire et Salons du Medef.
Amateur d’art contemporain, Henri Griffon préside également le Frac (Fonds régional d’art contemporain) des Pays de la Loire depuis 2000. Au cours de ces années, il participe à de nombreuses commissions d’acquisition au sein de diverses institutions. En 2011, il devient vice président de Platform, une association qui regroupe vingt-trois fonds régionaux d’art contemporain. Depuis 2013, il est également administrateur du Cnap, le Centre national des arts plastiques.

 

Pour le nouveau président du VIA, « cette double culture – industrie/création contemporaine – est un atout pour poursuivre le développement des missions du VIA au service des industriels français, des distributeurs et des éditeurs ainsi qu’auprès des écoles de création et des jeunes designers ». Henri Griffon s’inscrit dans la continuité de son prédécesseur et « souhaite que l’action du VIA permette de renforcer les liens existants ou naissants entre le monde de la production et celui de la création et de l’innovation, tous deux facteurs de croissance pour le secteur de l’aménagement du cadre de vie et des industries créatives ».