MALIK REBRAB dans l’usine Cuisson du Groupe Brandt

Qu’il est doux  et agréable le bruit d’une presse de 1000 tonnes en action dans  un  atelier de tôlerie/emboutissage qui était à l’arrêt ! L’émotion et l’enthousiasme étaient palpables pour la seconde visite de Malik Rebrab, actionnaire du Groupe Brandt dans l’usine de Cuisson d’Orléans qui tourne de nouveau en 2×8 et qui d’ici moins de deux semaines fonctionnera à plein régime.

de gauche à droite  Sergio Trevino, Thierry Léonard, Thierry Madzar, Malik Rebrab

de gauche à droite
Sergio Trevino, Thierry Léonard, Thierry Madzar, Malik Rebrab

Sergio Trevino, Président du Groupe Brandt, Thierry Léonard, Président de Brandt France, Thierry Madzar, Directeur des sites d’Orléans et de Vendôme étaient également présents, de même que les élus locaux et la Presse pour fêter le renouveau du plus grand site de production du groupe en France. Malik Rebrab a présenté en quelques mots, Cevital, premier groupe privé algérien, détenu à 100% par l’actionnaire familial, un groupe qui a une forte culture industrielle même s’il est diversifié, qui a réalisé 2,5 milliards de chiffre d’affaires en 2013 et qui a déjà investi 200 millions pour reprendre Brandt et remettre les usines en action.

Cevital est un professionnel de l’électroménager. Jusqu’à présent, l’activité Electroménager de Cévital était regroupée dans SAMHA, leader sur le marché algérien, qui a une capacité de production d’un million d’appareils et qui représente 10% du Ca du Groupe. SAMHA deviendra Brandt Algérie avec la construction d’une nouvelle usine à  Setif dans laquelle Cevital va investir 200 millions d’euros et qui sera consacrée aux produits mass market du groupe Brandt : lavage  (lave-linge front et lave-vaisselle) et Froid.

IMG_1406 (Copier)

L’objectif de Cevital est de faire du Groupe Brandt un acteur majeur régional de l’électroménager en Europe du sud, au Moyen Orient et en Afrique du Nord avec un leadership en France, le marché historique du groupe. Comme l’a précisé Sergio Trevino, un acteur majeur régional, c’est à terme, 4000 personnes et 4 milliards de chiffre d’affaires.  Sergio Trevino estime en avoir les moyens grâce à la solidité financière  et à la stratégie industrielle du nouvel actionnaire, au capital des  marques du groupe, de belles marques à forte notoriété, à l’innovation qui fait partie de l’ADN de Brandt aussi bien en lavage qu’en cuisson IMG_1314 (Copier) (la première table induction a été lancée par le groupe en 1990) et à un outil industriel compétitif. A plus court terme, Sergio Trevino veut retrouver à fin 2015, le niveau de facturation du groupe dans l’ancienne configuration de 2012, soit 1,2 milliards d’euros. D’ici la fin de cette année, Cevital espère que les négociations pour reprendre l’usine Fagor de cuisson et de PEM (notamment les autocuiseurs) en Espagne ainsi que l’usine de lave-linge Top en Pologne, auront abouti.   Brandt France de son côté, entend retrouver sa place légitime historiquement, fort de sa nouvelle signature : tous les jours le meilleur.  Il régnait à Vendôme aujourd’hui  une ambiance de naissance, grâce au groupe Cevital qui, en l’occurrence, porte bien son nom.

Sergio Trevino Président Groupe BRANDT

Sergio Trevino
Président Groupe BRANDT