Nous avons testé le ROOMBA 866 d’iRobot

Pendant une dizaine de jours, nous avons pu ‘torturer’ le Roomba 866.  Le Roomba est très bien emballé, carton d’emballage bien résistant et à l’intérieur, les cales bloquent bien le robot. Notice compréhensible sans problème, installation simple, ne pas mettre la base dans un coin d’une pièce,ce qui parait évident, pour que le Roomba puisse revenir facilement à son poste de charge.   Après une première charge complète, et la programmation journalière, le Roomba a commencé à travailler , c’est l’agrément d’avoir un robot, en effet, la mise en route a été « forcée » pour qu’il démarre de suite: très facile, il suffit d’appuyer sur le bouton, ce qui ne modifie pas la programmation.  Le sol est, selon les pièces, soit en parquet seul, parquet et tapis (sans franges) , moquette, carrelage. Au début, toutes les chaises ont été laissé en place et toutes les portes ont été ouvertes. Le Roomba 866,  est pour ce premier nettoyage, passé quasiment partout en moins de 2 heures. Il s’est avéré par la suite que l’autonomie est au moins de 2 heures, ce qui est largement suffisant pour un appartement de 120 m². Le lendemain , départ à 8h, bizarrement il ne prend pas le même circuit que la veille, mais effectue correctement son travail. Ne se bloque pas trop dans les chaises, et se sort de situations parfois difficiles: encombrement volontaire sur son passage, 15 cm de plus que son diamètre, et une seule sortie possible : pas facile de sortir de ce piège, mais il y arrive, en quelques minutes. Son système de guidage parait efficace.

Il passe partout, sous les lits, sous les tables, tourne autour des pieds de chaises, escalade les tapis et là, le summum, la puissance d’aspiration augmente. Ses brosses contre rotative font merveille, les poils de chien, incrustés dans les tapis ont disparu en moins de 3 passages.  Par contre il est à noter qui si tout de passe bien pour passer sous la table, lorsque les chaises ne sont pas collées à la table, il en est tout autre lorsqu’elles sont contre la table, , le Roomba arrive bien à aller sous la table, mais s’épuise à tenter de sortir, il bute de pied en pied,  et au bout d’un moment s’arrête, pourtant la batterie est encore chargée; il suffit de rappuyer sur le bouton, comme en utilisation manuelle,  pour qu’il reparte et arrive à sortir pour continuer son travail (peut-être une RAZ s’effectue-t-elle ??) même phénomène, mais pas à chaque fois (??? )  pour sortir de dessous une armoire, mais là,  il faut pour sortir monter sur un tapis. (paradoxalement, on l’a vu tout tout à l’heure, il arrive à sortir d’un entonnoir??? )  Parfois une pièce est « oubliée » , surement que la détection a jugée que ça pouvait attendre le lendemain,  et le lendemain, il va nettoyer la pièce normalement. Un point auquel il faut faire attention, il est très puissant (ce qui est un bien) mais il veut passer partout (c’est super) et parfois hélas, il arrive à fermer les portes en passant derrière, et se retrouve enfermé dans la pièce, mais il ne va pas à la décharge complète de la batterie, là encore, quand tout est nettoyé,  il s’arrête dans la pièce, quand on le « retrouve » il suffit d’appuyer sur le bouton et il repart à sa base pour la recharge  (ou continue à nettoyer d’autres pièces

aucune saleté ne lui échappe, même les épingles posées sur un tapis se retrouvent dans le bas à poussière , c’est super. Le bord des plinthes est fait systématiquement

Le bac à poussière a une grande  contenance , le filtre se nettoie très facilement (en le tapotant dans la poubelle). Les brosses se démontent très facilement,  on peut donc nettoyer très efficacement les axes et leurs logements.

le Roomba 866, est très efficace, pas forcément le meilleur, mais un des meilleurs du marché.

prix de vente indicatif : inférieur à 600 €