2018: une belle année de croissance pour SEB

Avec 16 trimestres consécutifs en progression, SEB annonce un très belle année de croissance pour 2018, avec un CA de 6 812 M € et surtout une progression de 5.1% (soit 7.8% à TCPC *) et une très forte progression sur  le professionnel, un résultat opérationnel de 695 M€ (+2.5% , +8.5 à tcpc) un résultat net de 419 M€ , une dette s’élevant à 1 578 M€ , en diminution de 327M€ vs 31/12/2017, et un ratio dette nette/EDITDA ajusté de 1.9 (il était de 2.36 au 31/12/2017).

Thierry de La Tour d’Artaise, Président-Directeur Général du Groupe SEB précise:

« Dans un environnement général plus compliqué qu’anticipé, le Groupe SEB a réalisé en 2018 de bonnes performances, avec une croissance organique de près de 8%, un Résultat Opérationnel d’Activité en progression de 2,5% ( malgré des effets négatifs matières et devises de plus de 100 M€ ) et un Résultat net pour la première fois supérieur à 400 M€. La poursuite du désendettement s’est traduite par un ratio dette nette / EBITDA ajusté inférieur à 2 à fin décembre, conforme à l’objectif que nous nous étions fixé.»

Si la France est à -3% en vente, qui s’explique en partie par un marché atone, les regroupements de centrales d’achats, un contexe promotionnel, et en fin d’année un effet « gilets jaunes»  exceptionnel et non négligeable , si les USA sont à -6% , avec une activité pénalisée par les difficultés de la distribution classique, le retrait des ventes enPEM (surtout Krups) il y a quand même une bonne rentabilité , et avec l’acquisition de Wilbur-Curtis aux États-Unis, N°2 du café filtre professionnel aux EU avec 25% de part de marché et la complémentarité avec avec WMF,  l’ambition du Groupe SEB est le leadership du café professionnel aux États-Unis, la Chine avec une année exceptionnelle est à +25%, l’Europe centrale et Orientale à +21%, la Suède à +15%, le Japon  et le Mexique à +9% .

 

 

 

*TCPC : taux de change à paramètres constant