Dans le portefeuille d’Eberhardt, distributeur exclusif en France de produits haut de gamme exclusivement fabriqués en Europe, le Froid ASKO vient remplacer Liebherr distribué à partir du 1er janvier 2024 par LDF (Liebherr Distribution France). Le froid ASKO s’ajoute aux autres produits de la marque, cuisson et lavage déjà distribués par Eberhardt depuis 2014 pour la cuisson et 2016 pour le lavage. Pour un cuisiniste, le fait qu’Eberhardt puisse livrer, le froid, le lavage, le froid, l’aspiration et même le point d’eau avec Falmec est un avantage. Des produits à valeur ajoutée méritée, un service qui n’a plus rien à prouver, une politique commerciale claire basée sur une distribution sélective, une facture unique, un stock disponible, une logistique performante font d’Eberhardt un partenaire privilégié sachant que le coefficient sur le bois ne fait que baisser, celui de l’électroménager augmenter et que la marge nette dépend en grande partie de l’intérêt porté à l’encastrable. ASKO fabrique du froid en Serbie à Valjevo depuis 1969. En2024, Eberhardt va commercialiser une gamme de froid relativement courte, essentiellement intégrable mais qui couvre les 20/80 avec pour chaque modèle trois finitions : blanc, inox et black style et trois typologies : tout utile, combi et congélateur, soit au total plus de 20 modèles. Il existe deux niveaux de gamme concernant la qualité du Froid avec des technologies axés sur des espaces dédiés avec des climats différents (même en entrée de gamme) : température et niveau d’humidité. On est toujours sur de l’air brassé. « Un tiroir avec une membrane en fibre végétale régule d’elle-même et automatiquement le taux d‘humidité ». Cette membrane maintient un taux d’humidité constant entre 85 et 90%. C’est une technologie unique sur le marché. D’autre part un monitoring enregistre sur les 7 derniers jours les habitudes d’usage du consommateur : heures auxquelles il ouvre le plus souvent et, ou, le plus longtemps la porte de son réfrigérateur ou de son congélateur. La semaine suivante, l’appareil active automatiquement une fonction Supercool avant les pics d’ouverture, ce qui évite une surconsommation pour retrouver une température normale. Pour Quentin Deschamps, chef de produit ASKO, « cette fonction est intégrée dans l’électronique interne de l’appareil, elle ne se voit pas mais fait partie de la philosophie d’Asko. C’est la raison pour laquelle elle existe même sur les modèles d’entrée de gamme ». La montée en gamme sur la qualité de froid se fait grâce à une régulation électronique très fine mais qui nécessite une intervention de l’utilisateur . Un second niveau de gamme concerne l’accessoirisation de plus en plus statutaire avec des balconnets plastique, finition inox pour les modèles d’entrée de gamme, aux balconnets verre et accessoires en bois de hêtre, y compris un plateau de petit déjeuner, très élégant, intégré dans la cuve très représentatif de la menuiserie scandinave. Sur tous les modèles, y compris en entrée de gamme, il est possible de repositionner les clayettes sans les sortir complètement. En pose libre, tous les modèles possèdent un fond de cuve en inox, sont combinables , y compris pour les « side by side », et enchassables. En cave à vins , Asko propose quatre modèles dont deux sous plan avec un affichage de l’hydrométrie, des clayettes en hêtre qui sortent complètement, un compresseur anti-vibration et un filtre à charbon dans chaque zone Le modèle haut de gamme qui touche le segment luxe, 3 zones, 190 bouteilles est fabriqué de façon artisanale. C’est probablement ce qui se fait de mieux sur le marché domestique avec une hydrométrie qui s’affiche dans chaque zone, un éclairage des clayettes réglable et un inventaire de la cave géré par Vivino, directement intégré dans la cave. Un espace de dégustation en bois de hêtre est également intégré dans cette cave. Pour Quentin Deschamps « Si Eberhardt lance au départ une gamme de froid Asko relativement courte, celle-ci devrait s’élargir rapidement, car les usines conscientes du nouveau potentiel de la marque en Europe sont très réactives. 2024 sera pour Asko en France, une année charnière avec le lancement du Froid et une réelle volonté de prise de part de marché, en Froid bien sûr mais également sur les familles historiques de la marque, cuisson et lavage avec un repositionnement plus compétitif , notamment en entrée en gamme, pour donner à la marque la place qui lui revient compte-tenu de la qualité de ses produits.»