Seb : le retour au foyer remet le PEM sur le devant de la scène

Le confinement a amplifié le « fait maison » et  entraîné une nouvelle proximité avec le consommateur sur les réseaux sociaux. Des communautés très actives  ont échangé recettes, trucs et astuces pour s’entraider et garder le contact.  Le leader mondial du PEM compte bien tirer parti de l’expérience  pré et post-confinement pour développer une  stratégie vertueuse : miser sur le made in France,  avec  une écoconception des  appareils à faible consommation d’énergie, garantir ses produits réparables  pendant 10 ans, recycler l’aluminium de ses ustensiles de cuisson… enfin, privilégier une distribution omnicanal.

Ustensiles de cuisson : ergonomie et praticité.

Téfal mise sur le recyclage de l’aluminium depuis 2012 et incite les consommateurs à rapporter leurs poêles usagées, grâce à des  partenariats avec les distributeurs. La gamme Eco Respect, fabriquée à 95 % à Rumilly,  est en aluminium recyclé à 100 %. Les gammes Ingenio, dont les poêles sont dotées du manche amovible pour simplifier le rangement , sont  en alu recyclé. Ces ustensiles peuvent aller du four au réfrigérateur, pour conserver les aliments grâce à un couvercle en plastique livré avec (9 euros). On les trouve sur Internet, en GSA mais aussi chez Darty et Boulanger.

Lebel autocuiseur ClipsoMinut Duo de Seb, au design plus large et moins haut, offre une capacité de 5 litres et peut fonctionner en simple faitout avec panier vapeur ou en cocotte minute. Une application Smart & tasty offre un choix de 350 recettes. Cette gamme est fabriquée à Selongey en Bourgogne.

 

Moteur du fait maison : Cookeo devient encore plus ludique

Cookeo et Companion de Moulinex étaient présents dans les GSA qui étaient les rares magasins ouverts pendant le confinement.

 

 

Cookeo devient Cookeo Touch  connecté au Wi fi, avec un écran tactile et des recettes défilantes que l’on suit pas à pas. D’une capacité de 4,2 litres, vendu 429 euros en six coloris différents et garanti 10 ans,  ce produit fait le bonheur des jeunes couples avec enfants, encore novices sur le plan culinaire. Arrivée en magasin en mars 2021.

Cuissons saines : le gril intelligent et les ustensiles conviviaux

Opti Grill Elite garantit la cuisson parfaite de viandes, poissons, légumes : il est doté de capteurs qui adaptent température et  temps de cuisson à l’épaisseur de l’aliment.  Une fonction boost offre l’aspect rayé sur les viandes grillées comme avec un grill professionnel. En version XL, il peut cuire 8 steaks en même temps (329 euros).

Le marché de la raclette fait fureur et  atteint le million d’unités : Téfal en est le leader.  Il existe maintenant une journée mondiale de la raclette le 13 décembre et les réseaux sociaux adorent ce produit. La communauté atteint 300 000 personnes et à Noël,  les vidéos sont vues par  10 millions de personnes. Confinés à la maison,  les gens diffusent des photos d’eux-mêmes en train de réaliser les recettes :  on gagne en en proximité et en authenticité.

La pierrade Gourmet de Téfal est à la fois une pierrade et une raclette : les coupelles sont plus grandes et permettent de réaliser des apéros tapas, des clafoutis sucrés et toutes sortes de recettes qui s’échangent sur le net. Fabriquée à Rumilly en Savoie (le comble pour une raclette !), l’appareil comporte 8 coupelles et est vendu 109 euros.

Robot café : du grain à la tasse

Le marché des robots à broyeur intégré pèse 250 000 unités et est en progression constante. C’est le procédé le plus vertueux, sans dosettes en aluminium ou en plastique. Le broyeur extrait le meilleur du grain avec une personnalisation du café préféré de chacun. Krups lance Intuition (950 euros) son robot à écran tactile permettant de choisir café ou préparation lactée. Un produit fabriqué en France.

 

Yaourtière fabriquée à Lourdes : un vrai miracle pour  les confinés

Elle réalise très facilement des desserts lactés, des fromages blancs et autres recettes du Larousse des desserts. Déjà connue, cette yaourtière à 12 pots  fait le bonheur des familles (129 euros).

 

 

Entretien des sols : le succès confirmé des balais sans fil

Tout le monde s’est remis « en ménage », pendant le confinement ! Certains ont trouvé que leur aspirateur avait vieilli et se sont laissé tenter par des nouveautés. Rowenta lance en novembre un nouvel aspirateur balai (329 euros), avec 45 minutes d’autonomie, une cleanette amovible, et la position Flex : un bouton poussoir casse le manche pour lui permettre de passer sous un meuble, il se remet ensuite automatiquement en position normale.

Si l’on préfère la délégation totale, le nouveau robot Explorer de Rowenta à guidage laser, lave et aspire toutes les surfaces (449 euros).

 

Rowenta renoue avec la beauté : des outils  ciblés, efficaces et rapides

Pour accompagner les femmes dans leur routine de soins quotidiens, Rowenta lance My beauty Routine, un concept qui comporte plusieurs appareils vibrants .  Une brosse nettoyante sans fil pour le  visage que l’on utilise matin et  soir avec le démaquillant habituel : un rituel qui dure une minute. Deux cibles : « Zéro défaut »pour les peaux jeunes » et « Eclat » pour les peaux matures avec des brosses aux poils plus doux. La brosse se nettoie sous le robinet et se recharge sur son socle dans une coupelle assainissante à LED bleus.

Enfin, s’inspirant du massage en institut et dédié  aux femmes de plus de 40 ans, Lift Contour  est un masseur à 2 têtes amovibles : l’une pour  lisser le contour de l’œil et l’autre pour raffermir l’ovale du  visage, stimuler la production de collagène et renforcer la fermeté de la peau.  Les têtes sont équipées de petites billes massantes ; il suffit de consacrer 3 minutes à chaque zone (230 euros).

Pour le contour de l’œil, deux stylos vibrants sur pile, lissent les ridules et tentent de faire disparaître les poches pour un regard plus reposé. Le modèle pour peaux matures utilise des LED rouges pour renforcer l’efficacité de la crème. Une jolie présentation en coffrets cadeaux est prévue pour la fin d’année.